AU SECOURS : MON CODE RIO EST INVALIDE !

Tout est prêt pour changer d’opérateur mobile : vous avez trouvé un bon fournisseur, une offre idéale, et vous avez mis la main sur votre RIO, ce code qui va vous permettre de conserver votre ancien numéro de téléphone. Tout roule comme sur des roulettes, jusqu’au moment où vous rentrez votre code RIO dans le formulaire de souscription en ligne de votre futur opérateur, et qu’il vous revient invalide ! Est-ce la fin du rêve ? Faut-il tirer un trait sur la portabilité du numéro ? Pas de panique, voici nos conseils en 3 étapes pour régler le problème !

Code rio invalide

Code invalide : comment est-ce possible ?

Le code RIO permet, depuis la simplification de la portabilité mise en place en 2007 par le gouvernement, de conserver son numéro de mobile au moment d’un changement d’opérateur. Avant, cette opération ressemblait à un parcours d’entraînement pour candidat au GIGN : on finissait souvent par abandonner de crainte d’y laisser des plumes.

Désormais, tout est beaucoup plus simple : il suffit de demander son RIO (Relevé d’Identité Opérateur) et de le communiquer au nouvel opérateur. Celui-ci s’occupe de tout, chacun garde son ancien numéro s’il le souhaite, et la vie redevient simple et belle. Sauf quand on entre son code dans les cases dédiées du formulaire et que ce message apparaît : invalide !

Si vous ne connaissez pas votre numéro RIO, vous pouvez l’obtenir par SMS en appelant le 08 99 230 348 (2€99/appel) à partir du mobile concerné par le changement d’opérateur.

1ère étape : vérifiez la composition du code RIO

Pas question de se laisser faire ! Il faut tâcher de comprendre comment cela a pu arriver. La 1ère étape consiste à vérifier que vous avez bien obtenu le bon numéro.

Le code RIO se divise en 4 séquences comprenant chacune un ou plusieurs chiffres ou lettres, pour un total de 12 caractères :

Au premier regard vous pouvez d’ores et déjà contrôler deux données : d’une part, assurez-vous que les deux premiers chiffres correspondent bien à votre opérateur. Par exemple, ce doit être 01 pour Orange, 02 pour SFR, 03 pour Bouygues, 04 pour Free, etc. (Des listes sont disponibles aisément sur Internet pour trouver le bon code.)

D’autre part, la lettre doit également coller à votre contrat : si vous êtes un particulier et que c’est un « E » qui s’affiche, c’est qu’il y a un souci (et inversement).

Code RIO

2e étape : assurez-vous d’avoir bien noté votre code

C’est le coup classique : dans l’émotion, on écrit fébrilement son code en faisant une ou plusieurs erreurs. Si votre code RIO vous revient comme invalide, reprenez-le à tête reposée et prenez le temps de faire quelques vérifications :

Si votre transcription est parfaite, il n’est pas impossible alors que le fautif soit le code RIO lui-même. Il est possible de vérifier sa validité via de nombreuses pages web proposant cette option ; si erreur il y a, elle vient peut-être de la façon dont votre code a été généré à l’origine.

3e étape : demandez conseil à votre ancien opérateur

Dans le cas d’un code RIO qui s’évertue à rester invalide, malgré toute votre bonne foi, il ne reste plus qu’une solution : il vous faut contacter le service clients de votre ancien opérateur afin de vérifier auprès de lui le bien-fondé de ce code. Seul votre fournisseur précédent pourra vous renseigner et vous aider à sortir de l’impasse.

Néanmoins, il arrive parfois qu’un code RIO invalide soit finalement approuvé par votre nouvel opérateur après plusieurs essais, plusieurs heures, ou plusieurs coups de téléphone enragés pour vous plaindre – car l’erreur peut également venir de son côté. Ne perdez donc pas espoir : vous ne devriez pas dire adieu à votre bon vieux numéro de téléphone !


Commentaires
Réagissez !