PORTABILITÉ DE NUMÉRO : COMMENT CONSERVER SON NUMÉRO DE MOBILE ?

Depuis le début des années 2000, il est possible en France de conserver son numéro quand on migre d’un opérateur de téléphonie à un autre. Et cela, sans payer le moindre frais. Si les services d’un réseau ne conviennent plus, vous n’êtes pas condamné à y rester. Faites marcher pour vous la portabilité du numéro. Quelles sont les démarches à suivre ? Comment s’y prendre concrètement ? On vous guide pas à pas !

portabilité du numéro mobile

Première étape : connaître son RIO

Le RIO, et ça n’a rien à voir avec la ville brésilienne, c’est tout simplement un sigle pour désigner le Relevé d’identité opérateur. C’est un peu comme l’acte de naissance de votre numéro. Il fournit des informations auxquelles vous pouvez accéder gratuitement, instantanément, en appelant le numéro spécial 3179. Dès lors, le répondeur automatique vous adresse un SMS qui rappelle la date à laquelle vous avez souscrit le contrat chez votre actuel opérateur. Il vous indique également la durée au cours de laquelle vous restez engagé avec le réseau mobile. Si vous décidez de rompre le lien avant ce terme, vous devez vous attendre à payer des pénalités.

Deuxième phase : souscrire un contrat auprès du nouvel opérateur

Une fois que vous aurez en votre possession les précieuses informations fournies par le RIO, le processus de portabilité du numéro se poursuit par la souscription d’une nouvelle offre. Forcément auprès de l’opérateur qui vous attire à présent. Pendant l’acte d’achat, notifiez au nouveau service de téléphonie que vous souhaitez faire porter votre numéro. On vous soumettra à une série de questions ayant pour objectif la collecte des données relatives au RIO. Sans ces détails, l’opérateur ne pourra pas agir en votre nom. Il a même le droit de refuser votre demande. Si tout est en règle, c’est l’opérateur receveur qui mène toutes les démarches afin de rendre effective la portabilité du numéro en votre faveur. Il faut en principe trois jours ouvrés pour que le processus aboutisse.

Troisième stade : l’opérateur receveur met à exécution votre demande

La dernière étape, c’est la mise en ligne de votre numéro chez le réseau accueillant. Vous constatez que vos dix chiffres s’identifient désormais sous le logo du nouvel opérateur. Un SMS expédié par ce dernier vous tient informé de l’heure et de la date auxquelles le changement s’est effectué. En même temps, l’ancien contrat devient caduc. Toutefois, vous devez régler les redevances qui vous lient encore au réseau quitté.

Précautions à prendre pour une portabilité du numéro efficace

Le procédé ne vous coûtera pas un seul centime. Mais si vous ne respectez pas les règles du jeu, il risque bien de ne pas aboutir. C’est le cas par exemple lorsque l’on demande une portabilité sur un numéro inactif. De la même façon, lorsque les informations du RIO sont incomplètes, l’opérateur peut vous opposer un refus. Si l’on transmet des données incorrectes à l’ancien opérateur, celui-ci a le droit d’empêcher l’exécution de la portabilité du numéro.

Il y a une possibilité de se soustraire au paiement de pénalités, quand bien même un engagement serait en cours. C’est en profitant d’une hausse des prix par exemple pour activer la démarche. C’est le Code de la consommation et celui des postes et des télécommunications qui vous offrent cette éventualité en leurs articles L121-84 et L44-1. Afin d’en bénéficier réellement, envoyez à votre ancien fournisseur de services mobiles un courrier recommandé avec accusé de réception. Insistez sur le fait que votre décision de partir est motivée par le changement des conditions générales de vente.

En guise de résumé, retenez que la portabilité du numéro suit trois phases essentielles :

Changer d’opérateur tout en gardant son actuel numéro mobile, c’est comme un jeu d’enfant ! À condition toutefois de respecter la démarche à suivre. Vous savez désormais ce qu’il faut faire, et vous pouvez effectuer votre portabilité du numéro sans vous prendre la tête !


Commentaires
Réagissez !